Le Déco-cast – Papoter de déco brocante au salon de thé de Marie Enes

Je vous retrouve ici pour un nouvel épisode de ma série de podcasts autour de la joie d’habiter. Aujourd’hui, nous embarquons pour un échange sympathique sur le monde de la brocante. Je parle avec Marie Enes, une passionnée de brocante avec une belle boutique et un charmant salon de thé niché dans Le Village des Brocanteurs à Tignieux, à l’est de Lyon.

À une époque où on a enfin envie de favoriser l’environnement et la durabilité, la brocante permet de réduire la demande de production de nouveaux articles. On peut limiter les déchets et donner une seconde vie à des objets déjà existants. Et ces objets et meubles brocante dévoilent des histoires oubliées et apporte une touche de nostalgie dans nos vies modernes. Et qui de mieux pour nous guider à travers l’idée de les intégrer dans notre joie d’habiter que Marie Enes.

En plus d’être une chineuse et une vendeuse de ces précieux trouvailles, Marie a également créé un salon de thé chaleureux et invitant, l’Instant Thé, à côté de son magasin. Ici, les visiteurs peuvent prendre un moment pour s’immerger dans l’ambiance, savourer une tasse de thé ou un jus de pastèque et laisser vagabonder leur imagination parmi les merveilles du passé.

Au cours de cet 15ème épisode du Déco-cast, nous écoutons l’amour de Marie pour la brocante et surtout aussi pour la déco. Au cours de notre conversation, elle partagera ses débuts dans la brocante professionnelle, ses idées comment ajuster l’aménagement d’une maison à l’envie de vivre avec de la brocante et son rêve devenu réalité d’ouvrir un salon de thé.

Alors prenez une tasse de thé, installez-vous et écoutez notre conversation.

Nannette Glorie et Marie Enes lors de l'enregistrement du Déco-cast
Un petit miroir selfie dans la boutique. Il fallait bien capturer ce petit moment sympa ensemble

La rencontre

J’ai rencontré Marie lors d’une journée du style ‘insta-meet’ où on s’est retrouvé dans un petit groupe à l’Isle sur la Sorgue pour visiter l’atelier d’une artiste peintre et pour déjeuner tous ensemble.
Depuis, je la suis via les réseaux sociaux et quand l’opportunité s’est fait pour moi de la revoir et de l’interroger sur la Joie d’Habiter d’un point de vue de brocanteur, je n’ai pas hésité.

L’enregistrement

On avait rendez-vous le lundi de la Pentecôte à l’heure de la fermeture du Village des Brocanteurs.
Après pas mal de bouchons pour arriver dans la région lyonnaise et donc pas mal de retard aussi, j’étais ravie de mettre enfin pied dans le très joli salon de thé de Marie, l’Instant Thé. Après un délicieux jus de pastèque et quelques moments de papotes, on s’est installé sous la mezzanine de la boutique pour faire l’enregistrement.

Le Village de Brocanteurs n’est heureusement pas trop stricte sur les horaires et ne se vide pas immédiatement. Il y avait donc encore un client ou deux qui s’approcher curieusement. Et on peut entendre encore les mouvements des collègues brocanteurs qui rangent et discutent avant de terminer leur journée.

 

Au fond de l’ancien garage, sous la verrière entièrement pensée par Marie et Salvador, une scène invite à s’installer au salon. La scène qui met en valeur les objets et meubles chinés en même temps.
Invité à déguster un thé ou un jus sur les bancs, dans les coussins et sur une table, les tous chinés! Si ce n’est pas une belle idée ça!
A travers la verrière au dessus de la baquette du salon de thé, on devine la boutique de brocante.
La garage qui est devenu salon de thé. Il fallait pouvoir l’imaginer car même l’ouverture de toit pour y créer une verrière était l’idée de Marie et Salvador.

Le salon de thé était un rêve de Marie et il est superbe. On s’y sent bien et on n’a pas fini de regarder autour de soi en sirotant son thé ou café.
On vous parle de Salvador, l’époux de Marie. Le voilà sur le banc pensé par Marie et entièrement réalisé par Salvador.

 

Une cuisine de stylebrocante avec un frigo de la marque Smeg
Le frigidaire de la marque Smeg dont nous parle Marie. Il a été choisi (en objet neuf) pour s’intégrer parfaitement dans le style déco de la maison.
Le déco

Marie nous explique dans le podcast qu’elle est quelqu’un qui a toujours aimé la déco.
C’est grâce à son époux Salvador qu’elle a attrapé le virus de la brocante. Elle a quitté sa première vie professionnelle de coiffeuse pour une reconversion vers la chine et vers la vente de ses trouvailles.

On retrouve aujourd’hui de magnifiques objets et meubles trouvés et chinés par elle, dans sa boutique et aussi dans son tout nouveau salon de thé.
Mais ils sont également dans sa maison, qui est une ancienne ferme de village. Marie ne s’imagine pas acheter des meubles neufs pour sa maison, à l’exception évidemment des choses comme par exemple un frigidaire ou des matelas. Mais même dans ces cas, elle essaie d’adapter le style de ces éléments à son intérieur brocante, comme par exemple son frigo de la marque Smeg, dans la cuisine.

 

L’intérieur de l’ancienne ferme de village qui est la maison de Marie et sa famille. Une jolie combinaison d’objets anciens dans un intérieur contemporain.

 

Écoutez le podcast

Découvrez plus sur cette passionnée de la brocante, sa belle boutique et son superbe salon de thé. N’hésitez pas à découvrir de belles images de ces deux lieux de Marie Enes via ses jolis comptes Instagram et profitez du podcast pour en savoir plus.

Merci beaucoup Marie, du merveilleux moment ensemble au milieu de ces belles choses. Et Merci aussi d’avoir partagé ta Joie d’Habiter style brocanteuse.
Et à très vite j’espère!

Bonne écoute à tous!

 

via Spotify – via Anchor – via Apple podcast  – via Deezer  – via Google podcast

 

Marie Enes derrière un ancien comptoir dans son salon de thé de style brocante
Marie dans son merveilleux salon de thé Instant Thé

 

Photos: par Marie Enes via son Instagram
et par Interior Crisp

 

 

 

Pour voir plus d’Interior Crisp:
Facebook Pinterest Instagram
Suivre:
Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.